Un beau manteau mince

On continue dans nos idées pour avoir un style de premier ( 😉 !) dans le froid !

Le mercure chute et tu te dis que tu aurais bien besoin d’un beau manteau mince ? Mais tu désires t’éloigner de ton image d’adolescent attardé, sans avoir l’air d’un baby-boomer en pré-retraite ?

Pourquoi pas un bomber ?

Tout commence dans les années 50. L’armée américaine (qui a donné naissance à plusieurs  tendances, décidément !) veut remplacer le blouson aviateur en cuir que ses pilotes utilisent. C’est ainsi que naîtra le MA-1, qui deviendra le blouson des aviateurs de l’US Air Force.

1957_dobbs-industries-ma-1
Arrivent les années 60, la guerre du Viêt-Nam et les années de changements sociaux qui s’en suivent. On observe alors de nombreux militaires qui, revenus à la vie civile, continuent de porter leur blouson. Tel qu’on l’a dit, c’est une époque assez houleuse sur le plan social. Les jeunes veulent se différencier de leurs aînés et adoptent donc des codes vestimentaires différents. Un vêtement militaire détourné de son usage initial permet donc de marquer la différence ! Quelques vedettes n’hésiteront pas non plus à emboîter le pas et contribueront à populariser cette pièce.
Ce qui définit un bomber, c’est un blouson court, se terminant à la taille par une bande de matière élastique. Le classique est un modèle en nylon (le MA-1 retrouvé ci-haut), mais des déclinaisons existent en laine, coton ou cuir. On mentionnera aussi la variante dite teddy, classique des équipes sportives des high school américains, qui ont souvent un corps en coton ou laine, avec des manches contrastées.

thumb-aspx
Inscription à Harvard non incluse !C’est maintenant un incontournable du vestiaire masculin. Et une façon très efficace de se couvrir quand il fait un peu plus froid.

Cela dit, tant qu’à se choisir un bomber, aussi bien choisir une pièce qui saura traverser les saisons ! Tu dois te poser beaucoup de questions… bleu ou gris ? Quelle matière ? Harvard ou Princeton ?

On fait ça simple :

  • Choisis une couleur intemporelle, qui s’harmonise avec le reste de ton vestiaire (donc, on évite le jaune banane)
  • Évite les motifs grossiers ! La chemise hawaïenne ne se porte pas façon blouson. De toute façon, il ne fait jamais froid là-bas !
  • Laisse tomber les logos : tu n’es pas inscrit à Harvard (désolé…) !
  • Choisis une belle matière ! Parenthèse ici, pour une fois, on acceptera une pièce en nylon ou autre synthétique de qualité, qui permettra d’apporter un gain d’imperméabilisation (ou autre propriété technique).

Bon, voici donc quelques exemples qui pourraient te satisfaire… ou pas !

hmprod.jpeg
H&M

Belle couleur (le vert olive est sous-estimé, c’est plutôt polyvalent, et ça fait différent !), 100 % coton, parfait pour un petit budget. Ne tiendra peut-être pas 10 ans, mais avec un peu de soins, ça sera très satisfaisant. Par contre, à ce prix, ce n’est pas fabriqué au Canada…

xgibb-blk_3_7-jpg-pagespeed-ic-wphwsvf1tf

Mackage

Un joli blouson à capuchon (même si ce n’est pas la construction classique d’un bomber), ça peut aussi être bien. Privilégier un modèle sobre, et s’assurer que les coutures, fermetures éclair et autres détails de finition soient de grande qualité.
J’en profite pour glisser un mot sur les pièces en cuir. On en voit beaucoup… Ça peut être un coup de circuit, comme ça peut être un flop total. Pour éviter la deuxième option, on choisit un cuir de qualité… et ça a un prix. Donc, trouver un beau bomber en cuir pour 150 $, ce n’est pas vraiment possible… Il faut y mettre plusieurs centaines de dollars. Aussi bien se rabattre sur une autre matière, mais de bonne qualité.

F_53550121~53550121-BLUE.jpg
Mabrun

Un autre beau modèle : design simple, 100 % coton, et détails de finition top qualité. Sera encore très intéressant dans 5 ans ! Pour les intéressés, Mabrun est une petite boîte italienne qui produit de très belles pièces, en petites quantités, mais avec une solidité à toute épreuve.

Quelques autres exemples, en rafale :

22z163-i89_a_62
ACNE studios. On laisse tomber la coupe de cheveux par exemple !
5c197f0ef9f27d592846789b2dbdb6fe
Un modèle en daim peut donner du style, mais la matière doit être belle… c’est un couteau à double tranchant. ASOS

Et maintenant, quelques à exemples À ÉVITER !

69s10a8_2043
Desigual

Bel exemple de ce dont tu n’as pas besoin ! 100 % polyester, des logos discutables… Le tout pour un look qui pourrait te donner des nausées lorsque tu regarderas ton album-photo !

429585_Z626B_3118_001_100_0000_Light-Tropical-print-silk-jacket.jpg
Gucci

Le goûts ne se discutent pas qu’on dit… mais force est de constater que ce genre de blouson, ça ne se discute pas non plus ! Pas certain que ça sera encore intéressant à porter dans 5 ans… Cours à toute vitesse ! De toute façon, le prix fera fuir ton portefeuille encore plus vite !

J’espère que ça vous aura intéressé ! On se retrouve sous les palmiers 😉 !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s