Visites parisiennes (2)

Tu t’en doutes peut-être un peu (ou même certainement si tu lis ce blogue régulièrement !), j’ai un léger (genre trumpesque !) intérêt pour la belle chaussure !
Le mot belle est certes subjectif… ma définition (bien personnelle, ce n’est sûrement pas la même pour tous) représente quelque chose d’esthétique, ça c’est sûr (et tout aussi subjectif !), mais aussi de durable, de responsable, d’engagé même, jusqu’à un certain point.

C’est probablement pour ça que le travail du chausseur Jacques et Déméter m’est un peu tombé dans l’oeil.

img_1821
Le show-room parisien de Jacques et Déméter

Lancé par deux jeunes entrepreneurs (Maxime et Valentine), ils démontrent un réel intérêt pour la création (et la vente) de chaussures de qualité.

La confection est 100 % française, faite dans la ville de Chollet, dans un atelier reconnu de longue date.
Les cuirs, pleine fleur (utilisant donc une peau de première qualité), sont tous issus de tanneries réputées. Le tout est réalisé dans des constructions durables (goodyear, blake, norvégien). Les looks sont classiques, et se glisseront facilement dans la plupart de vos tenues (sauf dans un one-suit en phentex). C’est ça qui permet de toujours les regarder dans 10 ans, en se disant que c’était un super achat !

Tout ça ramené à un prix raisonnable (compte tenu des éléments que je viens de t’énumérer). C’est vraiment de la chaussure très haut de gamme en termes de finition. Pas de quoi rougir devant plusieurs grands noms de la chaussure mondiale.

J’en ai donc profité pour me rapporter un petit souvenir… ! Pour le bénéfice de toutes les questions que tu dois bien te poser actuellement, je décode donc leur modèle City boot en veau velours (cuir suédé), juste pour toi 😉 !

DSC_4297.JPG
Elles sont faites avec un superbe veau velours brun chocolat. L’appellation veau velours veut dire qu’il s’agit d’une peau qu’on a mis à l’envers (on dit côté chair – pas les pattes en l’air 😉 !), et qu’on a ensuite poncé (pour obtenir un fini… velours). On le compare souvent au nubuck, qui est un cuir poncé côté fleur (i.e. du côté de la peau de l’animal), qui donne une finition similaire.

DSC_4294.JPG

C’est une construction blake sous gravure. On a donc un soulier assez fin, avec une semelle cousue très solide. Le terme «sous gravure» veut dire que la partie exposée de la couture, au niveau de la semelle, est refermée pour ne pas être abimée lors de tes nombreuses expéditions dans des territoires inexplorés… autour de Montréal.

DSC_4295.JPG
On remarque une légère ondulation au niveau de la «gravure», i.e. où on a recouvert la couture. Rien d’inquiétant !

Bref, ça donne un soulier vraiment intéressant, qui s’intègre dans plein de tenues ! Faut juste prévoir 5 minutes de plus le matin pour les lacer…

D’ailleurs, voici deux idées de look, du plus casual au plus habillé ! Le tout ayant été réalisé par ma photographe (professionnelle/trop payée/vraiment patiente) maison !

DSC_4302.JPG
Pour une virée à la campagne… !

Rien de trop compliqué : jean selvedge brut, blouson marine, le tout avec un pull en laine bordeaux qui apporte une touche de couleur au look. Les bottes apporte une dose de texture supplémentaire, ainsi qu’un peu de finesse à l’ensemble.

Ça s’intègre aussi très bien dans une tenue plus habillée ! Ça fait changement des éternelles chaussures en cuir lisse… tout en apportant une touche de décontraction.

http://www.jacquesdemeter.fr pour les intéressés !

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s