Naples, destination ultime : l’expérience Pino Peluso Sartoria

Tu dois t’en douter un peu, quand on va à Naples, qu’on aime les beaux vêtements et l’artisanat, le voyage ne serait pas complet sans un arrêt dans une sartoria napolitaine typique !

C’est donc avec ce genre de destination en tête que j’ai planifié ce voyage. Après plusieurs heures de recherche, avec une méthodologie digne d’une maison de sondages, à lire les expériences d’autres fous sartoriaux de ce monde, j’ai jeté mon dévolu sur Pino Peluso.

Première étape (et premier contact) : la prise de mesure

Donc, fraîchement débarqué de l’avion (avec un petit arrêt à l’hôtel quand même, pour une p’tite douche !), on se dirige vers son atelier, situé dans un quartier qui s’appelle Posillipo. 10 minutes de taxi, et le tour est joué ! Première impression : le tout est un bord de mer… Assez dépaysant !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Disons qu’on a vu pire comme environnement de travail !

Au premier contact, il est très facile d’approche. La première chose qu’il fait est de nous offrir un café, dans un bar tout proche ! Semble-t-il que c’est une tradition très napolitaine. On ne peut qu’apprécier !

Ensuite, viennent les «vraies» affaires. Discussion sur le type de complet, la couleur que j’avais en tête, le genre d’usage que j’en aurai… On pousse la réflexion assez loin. Et le tout est très intéressant, ça fait réfléchir à des éléments que je n’aurais pas considéré sans y penser. Après une belle discussion (et plusieurs fous rires !), le style du complet est décidé : un complet d’influence très napolitaine, 3-roll-2, revers à pointe et poches appliquées.

Il faut encore choisir le tissu ! Après la discussion assez exhaustive que nous venons d’avoir, Pino me suggère d’emblée un superbe tissu bleu assez foncé, un Super 150’s de la maison britannique Holland and Sherry. Honnêtement, il vise droit dans le mille et on convient rapidement que c’est exactement ce qui me convient.

Ça fait déjà quelques heures que je suis sorti l’avion, et la fatigue (ou le décalage horaire !) commence à faire son oeuvre. Vient donc l’étape de la prise de mesure, permettant de débuter la confection. C’est ensuite un retour à l’hôtel, pour clore une première journée napolitaine ! On se quitte en convenant d’un prochain rendez-vous dans quelques jours.

 

Deuxième étape : le premier «fitting»

Après quelques jours à faire du tourisme, c’est déjà l’étape du premier essayage. Étant arrivé un vendredi à Naples, et cet essayage ayant lieu le mardi, ce fut un week-end occupé pour Pino ! Pas le temps de niaiser, comme dirait certains… On commence quand même avec un petit café, parce que la tradition, ça ne se refuse tout de même pas 😉 !

Une première ébauche de mon costume est donc prête. La coupe est déjà presque à point. Le principal ajustement est un amincissement des pantalons, qui sont un peu trop relachés aux cuisses. Pour le reste, quelques ajustements mineurs, sans plus, la ligne directrice étant déjà très satisfaisante. Je confirme ensuite quelques détails quant au style (notamment pour le montage de l’épaule) et on se donne rendez-vous en fin de journée, pour le deuxième essayage du veston.

IMG_0458

 

Troisième étape : le deuxième essayage

Quelques heures plus tard, on se rencontre donc à nouveau pour voir l’évolution du veston. À mon arrivée, Pino est à finaliser le montage de la manche. Il est des plus intéressant d’observer la gestuelle précise et méthodique nécessaire pour assembler le tout ! Et c’est réellement du fait main !

 

La veste est parfaite à ce point. Ne reste que à finaliser les détails (application de la doublure, boutonnières, etc.), mais aucun changement structurel n’est à faire.

IMG_0514

 

Dernière étape : les pantalons

N’ayant eu que quelques heures pour préparer le veston, on fait une dernière rencontre, 3 heures avant de prendre notre vol de retour ! C’est l’occasion de confirmer que les pantalons ont une coupe parfaite, ce qui est évidemment le cas ! On se dit donc au revoir (ou plutôt, à la prochaine 😉 !), le produit final devant être achevé environ un mois et demi plus tard.

Le verdict final

L’expérience a été des plus enrichissantes (sauf pour mon compte bancaire !). Premièrement, j’ai fait la connaissance d’un homme très sympathique, en qui j’ai confiance et avec qui j’ai l’intention de repasser commande.

Également, au-delà de l’aspect purement utilitaire d’un complet, j’ai pu observer ce qu’est réellement le travail d’un artisan du domaine. Je crois que ça contribuera à me permettre d’habiter ce costume, plutôt que de le porter comme une pièce plus lambda.

Et j’ai bien hâte de voir le produit fini, lequel devrait sans aucun doute atteindre toutes mes espérances.

Le seul point à noter, c’est que ce genre d’expérience demande du temps. En premier lieu, il est impératif de contacter le tailleur que tu as en tête AVANT d’arriver en ville. Peut-être qu’un horaire plus serré ne lui conviendra pas…

Aussi, les multiples aller/retour vers l’atelier ont pas mal influé notre horaire de visite (ma conjointe était du voyage !) ! Disons que ça demande un peu de compréhension de celle (ou celui) qui t’accompagne. Mais ça permet de faire de belles rencontres 😉 !

J’espère que ça t’éclaire un peu !

Bonne journée messieurs !

IMG_0510

 

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s