Acheter des vêtements par internet

À l’air de la mondialisation, on n’est plus qu’à un clic de pouvoir acheter cette chemise si parfaite, vendue dans une obscure sartoria italienne.

Ou bien ce manteau intéressant, d’un revendeur en ligne de Hong-Kong.

C’est bien beau tout ça, mais comment ne pas se faire prendre pour commander des vêtements par internet, sans devoir se taper le *$&#% de retour postal ? Étant passé par là à plus d’une occasion, je te donne quelques conseils 😉 !

HTB1S9NEKXXXXXXCXpXX760XFXXXDpng_535.png.jpeg

Un ruban, tu utiliseras

Première étape de tout shopping internet : tu dois connaître tes mesures. Et ça va au-delà du small/medium/large 😉 !

L’idéal, c’est de demander à quelqu’un d’autre que toi (pas toujours facile de se mesurer le chest 😉 !) de te mesurer. Et note le tout sur papier, pour éviter de refaire le travail à chaque fois. Tu ne sais pas quoi mesurer exactement ? Consulte le point suivant alors !

Les chartes de grandeur, tu consulteras

La plupart des marques qui vendent sur internet fournissent une grille de taille (sizing chart en anglais) plus ou moins élaborée. C’est ton meilleur ami quand vient le temps de commander ce polo que tu désires tant.

Dans le meilleur des mondes, elle sera très détaillée et accompagnée d’illustration. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas… Parmi les quelques exemples de grilles bien faites, je citerai celle de Drake’s et celle des cousins BonneGueule (clique sur les mots guide des tailles et il s’affichera).

Ne t’empêche pas de comparer les différents grilles entre plusieurs marques, surtout si tu possèdes des pièces d’une de ces dernières. Ça te permettra de conforter le choix de ta grandeur.

L’achat local, tu favoriseras

C’est 100 fois plus facile de commander un vêtement d’un détaillant local (canadien en général, voire québécois idéalement) qu’international. C’est même surprenant de voir à quel point certains détaillants américains ne font même pas de livraison au Canada !

Autre point hautement intéressant, plusieurs détaillants ou marques offrent la livraison (et/ou le retour gratuit) dans certaines conditions. Tu rencontreras rarement ça sur des sites web internationaux. Saute donc sur l’occasion ! Également, advenant un malheureux achat infructueux, ta procédure n’en sera que plus simple, et beaucoup moins coûteuse. J’ai personnellement retourné un item en France, et le tarif était disons… très élevé.

Les folies, tu éviteras

Ou a tout le moins, penses-y à deux fois ! Pas toujours évident de retourner cette chemise au tissu si spécial, mais finalement à la coupe pas très flatteuse pour ta silhouette. Ça donne moins de hauts-le-coeur quand tu devrais la mettre dans une boîte de retour !

douanier-parka-uniforme.jpg
Ton meilleur ami… ou pas !

Les taxes et douanes, tu paieras 😉

Tu commandes à l’international ? Sois sûr que Justin Trudeau en sera informé ! Et il te présentera certainement une belle facture de droits de douane… Et, la cerise sur le sundae, lui et Philippe Couillard se feront un plaisir d’appliquer nos taxes (TPS et TVQ) sur le montant de ton achat ! Donc, quand tu penses que tu as toute une aubaine sur ton écran, n’oublie pas de considérer le tout dans l’équation ! Par expérience, le tout peut facilement avoisiner les 30 à 35 %… Et rares sont les fois où tout colis échappera à l’attention de nos douaniers.

En terrain connu, tu resteras

Ma dernière petite suggestion personnelle : reste fidèle aux maisons que tu connais déjà. Idéalement, si tu as la chance de voyager un peu (localement et internationalement), tu peux probablement prévoir un arrêt ou deux pour aller à la rencontre d’artisans qui t’intéressent ou, si ce n’est pas possible, aller dans un grand magasin multi-marque qui vend des produits qui t’intéressent.

C’est alors la chance d’essayer plusieurs items, sans vouloir tout acheter, mais pour prévoir des achats futurs et bien connaître ta taille dans leurs différents produits. Et si tu as peur d’oublier, prends des notes !

Mais ça demeure un peu plus risqué de commander un veston d’une belle maison italienne, mais dont tu n’as jamais essayé les vêtements. Disons que la marge d’erreur est plus grande… Et que le stress engendré dépendra de la facture finale ! Ou de ta tolérance aux pertes monétaires 😉 ! Je te suggère alors de trouver une alternative locale, qui saura certainement te satisfaire, sans te faire perdre trop de cheveux !

Et dans le doute, ton meilleur ami restera le service à la clientèle ! Il m’est arrivé à plusieurs reprises de les contacter, pour préciser une taille, comparer avec des vêtements d’autres marques que je possède déjà, et voir comment ces derniers se comparent à leurs produits. On m’a toujours aidé et le tout m’a évité quelques commandes décevantes.

J’espère que ça t’aide un peu !
Bonne journée messieurs !

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s