Visites parisiennes (3)

Mise en contexte : Dans le cadre de mon travail, j’ai souvent la «malchance» professionnelle d’aller à Paris à ce temps-ci de l’année. C’est donc l’occasion pour moi de conjuguer un peu de travail et beaucoup ! d’ intérêts personnels 😉 !

Tu te rappelles peut-être les visites parisiennes 1 et 2 ? Ça fait déjà un an… Et bien, elles sont de retour !

Cette année, j’ai su une semaine avant mon départ que la maison anglaise Drake’s, que j’apprécie beaucoup, tiendrait un pop-up store, ou magasin éphémère, durant mon séjour. Je tenais à aller y faire un tour… ma destination était choisie !

tumblr_oz09vu8zVF1trg0evo1_500.png
Même l’annonce est bien faite !

Je possédais déjà quelques accessoires de cette maison anglaise, mais j’étais plutôt hésitant à commander leurs vestes/chemises/autres pièces par internet. Leur e-shop est bien construit, mais comme tu le sais si bien, ça n’est pas toujours facile de commander une pièce plus pointue sur le web. Surtout que leurs pièces sont très jolies, mais sont somme toute assez coûteuses…

C’était donc l’occasion idéale pour moi d’aller tester la marchandise ! Et je n’ai pas été déçu.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On peut dire que l’intérêt des parisiens y était ! Il y avait du monde, et l’ambiance (les cocktails aidant…!) était très agréable en boutique.

J’ai pu examiner plusieurs pièces longuement. Force est de constater que la qualité est au rendez-vous, avec une confection très solide et des matières premières très belles. J’ai également pu discuter avec leurs représentants des options de made-to-order, qui permet de réaliser des chemises et des cravates (principalement) selon tes propres désirs. Un excellent service. Après une telle visite, on ne peut que souhaiter que la marque ne prenne de l’expansion en Amérique !

Le veston gun club

Tu l’as certainement déjà deviné, je ne suis pas ressorti les mains vides de cette visite. Après quelques essayages, j’ai jeté mon dévolu sur ce veston à motif dit gun club (en référence à un club de tir américain qui adopta ce genre de motif au 19e siècle), i.e. un motif à rayures de plusieurs couleurs.

jckt.be348.001_2__1
Et voilà !

Au premier regard, ça peut paraître un peu… traditionnel (!), ce qui est à la fois positif et négatif. Tu ne regretteras pas ton achat dans 5 ans, mais tu ne veux quand même pas avoir l’air ringard avec… !

Toutefois, la construction est tout ce qu’il y a de plus actuelle : soft-shoulder avec un padding minimal, pas de doublure à l’intérieur (donc un veston non doublé), longueur contemporaine… C’est une construction à la fois actuelle et pérenne.

La confection est italienne, les coutures sont nettes, gansées à l’intérieur. Les boutonnières sont ouvertes et on compte une milanaise. Les boutons sont également en corne. Bref, on est dans du haut de gamme.

Ça peut avoir l’air un peu difficile d’intégrer ce genre de motif au premier abord, mais finalement, ça se glisse assez bien dans tout plein de looks. On oublie évidemment le très habillé (l’aspect laine brute du tissu ne fait pas très formel), mais avec un pantalon en laine assorti, avec un chino en coton, avec des jeans, plusieurs associations sont possibles. Et tu peux intégrer autant une chemise (avec ou sans cravate) qu’un simple pull en-dessous, ça se défendra très bien ainsi.

Bref, ce fut une visite des plus intéressante. On n’a plus qu’à espérer qu’ils se décident à s’installer à Montréal très bientôt !

Bonne journée messieurs !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s